Le village de Saint Père et son église

Ma première ballade à Saint Père en plein hiver

Eglise et village de Saint Père - 89 BourgogneSaint Père est un petit village juste au Sud de Vézelay et fut la première implantation de l’Abbaye mais les invasions Normandes en chassèrent la communauté de femmes bénédictines avec violence, détruisant et pillant tout sur leur passage. C’est alors qu’il fut décidé d’installer l’Abbaye en haut du promontoire de Vézelay, bien plus facile à défendre que le petit village du fond de la vallée de la Cure aujourd’hui nommé Saint Père.

 Nous nous arrêtons donc à Saint Père pour voir la première implantation de l’abbaye mais surtout pour voir si nous pouvons apercevoir, même de loin, Les fameuses Fontaines Salées où j’espère découvrir toute l’énergie qu’elles ont à offrir. 4000 ans d’histoires (certains disent 6000 ans), de cultes successifs et d’exploitation du sel, ce n’est pas rien… du néolithique à l‘âge de Bronze puis l’âge de fer, en passant par les Gaulois, les Romains et bien sûr les Chrétiens… Sans parler des invasions…

Charles le chauve ( 840-877)
Charles le chauve ( 840-877)

Au début, il devait y avoir une pierre, un pierre importante car lorsque le comte Girard à qui ce lieu appartenait au IXème siècle l’offrit à son roi, le petit fils de Charlemagne Charles le Chauve, on compta l’histoire dans une chanson de geste le fait que les ruines en question étaient auprès d’un certain « perron », ce qui se dirait en français actuel « auprès d’une grosse pierre« .

Il existe d’ailleurs non loin des Fontaines Salées, un lieu-dit appelé « la Corvée du Poron« .  J’ai lu qu’on a découvert bien des signes qui pourraient nous faire croire à d’anciens dolmens et que c’est au côté d’une énorme pierre qu’on a retrouvé des instruments décryptés comme ayant été abandonnés là depuis… le néolithique ! D’autres objets de l’âge de bronze furent aussi mis au jour.

Bref, vous mélangez tout ça avec l’église du IV° siècle, les termes romains de bien avant encore, l’extraction du sel depuis 6000 ans, l’abbaye du IX° siècle et vous avez le sentiment que ce lieu fut occupé de façon ininterrompue par les hommes depuis infiniment longtemps.

Malheureusement, en hiver, le site des Fontaines Salées est fermé. Le chemin est interdit par une barrière de métal. Il faisait froid, le champ était détrempé, nous n’avons pas eu envie d’avancer à pieds. Nous reviendrons au printemps.

L'eglise de Saint Père - 89 bourgogneSi l’église de ce village bourguignon banal a peu de charme malgré son ancienneté, Michel, le gardien des thermes romains, me dira plus tard qu’ il reste un mur de l’ancienne chapelle détruite par les Normands, la fameuse première chapelle dédiée à Saint-Jean-Baptiste et datant donc du IV° siècle.

Au IX° siècle, c’est sur ce lieu nommé par les Gaulois celtes Uzellac,   « uzell » (la montagne en celte) et « awch » (le sommet en celte), que Girard de Roussillon implante une communauté bénédictine bien avant de donner le lieu à son roi. Et ce ne sera que lorsque, à peine 10 ans après son implantation, cette communauté fut dévastée par les Normands, que le prieuré fut déplacé vers la colline de Vézelay pour être plus facile à défendre. Ce sera le nouveau Vézelay car la communauté emporta le nom du village (Uzellac devenu Vezelay) en s’implantant quelques 6 km plus loin… L’abbaye resta en ruines. Les bénédictines furent remplacée par des bénédictins. Vézelay s’entoura de murailles impressionnantes sur sa nouvelle colline. Et le village de Saint Père ne portera le nom de Saint Père que plus tard.

L'église de Saint Pierre de face - 89 BourgogneL’église Notre Dame, de ce petit village bourguignon est beaucoup moins grande que la basilique de Vézelay, beaucoup moins luxueuse mais tout aussi blanche, d’un gothique naissant. Sa construction fut commencée en 1200, plus de 300 ans après que le lieu aie été déserté par les bénédictines. Sa façade est très décorée et vue d’en bas, elle s’élève vers le ciel dans toute la majesté de ses broderie de pierre.

Par contre, à l’intérieur, j’ai remarqué de nombreuses statues décapitées et un tombeau avec un gisant défiguré. J’ai cru comprendre que les luttes religieuses du XVIème siècle en sont la cause. Il y a aussi eu un incendie et on en voit encore les traces au sol, sur une tombe devant une chapelle.

Comme à Vézelay, l’église est construite avec un très grand porche couvert, un narthex, fermé mais avec trois grandes portes, comme une première entrée car l’entrée de l’église se trouve au fond du narthex. Je ne sais d’où vient cette tradition, visiblement fréquente en région bourguignonne, peut-être est-ce tout simplement une nécessité dans un pays humide où il faisait bon de s’abriter à l’entrée et à la sortie des messes.

L’une des rare statue de l’église est celle de St Pierre des Lieux. Personne n’a su me dire qui est ce Saint Pierre là, celui qui s’appelle « des Lieux ».

Jean le Baptiste à qui fut dédié la première chapelle de Saint Père au IV° siècle, est le prophète qui annonça la venue du prophète Jésus de Nazareth. Il fut aussi le premier à donner le baptême sur les rives du Jourdain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s